ACCUEIL – ACTUALITéS

—— Actualités du mois ——

 

(Pour vous abonner à la lettre d’information c’est par ici)

 

 

Un nouvel album est en préparation : « Ritournelles », Et il sera exclusivement composé de chansons (compositions originales ou reprises ré-arrangées), enregistrées avec des chanteuses et des formations très différentes.

 

Voici l’une d’entre elles : l’âme des poètes, de Charles Trenet, par Louise Perret et le Bibig Band, sax alto solo : Julien Chignier.

 

 

 

 

 

 

Nouvel album du HOLY BOUNCE ORCHESTRA !

sorti le 24 septembre 2021

 

 

A commander ici

 

 

 

NON AU PASSE SANITAIRE ET A SON MONDE

 

Après avoir passé des mois interminables à renoncer à l’exercice de son métier, on doit à présent vivre une reprise d’activité qui se fait dans des conditions indignes et inacceptables : le public et les artistes sont triés à l’entrée sur des critères de non-dangerosité biologique par une machine qui les identifie numériquement, sous la menace de sanctions prohibitives en cas de contrôle impromptu de la Narine nationale. Pour assainir encore l’ambiance et rajouter la petite touche de convivialité qui manquait, on demande à des citoyens dont ce n’est pas le rôle (serveurs, restaurateurs) d’en contrôler d’autres pour bien habituer tout le monde à se traiter et à être traités comme des objets dans le meilleur des cas et des ennemis dans le pire. Pas de doute : le « vivre-ensemble » est bien la priorité absolue des dirigeants.

On est prié de croire que les risques sanitaires légitiment à eux seuls ce qui constitue une négation manifeste des principes démocratiques, et de ne pas nourrir le soupçon paranoïaque que des gouvernements puissent pérenniser dans le droit commun des lois d’exception et d’urgence (aurait-on jamais constaté ce cas dans les cadre du terrorisme ?)

Ceux qui voient le mal partout y verront plutôt une étape de plus sur le chemin d’une société « déprimante 3 D » basée sur le contrôle (facilité par l’autosurveillance), la répression et la numérisation sans limites des tous les rapports humains. Pour maintenir ses taux de profit et son expansion infinie qui se fait au prix du saccage de la planète et de la misère de millions de personnes, le capitalisme doit faire rentrer dans la sphère marchande ce qui pouvait encore y échapper, et doit transformer en données quantifiables et traçables tout ce qui est libre, commun, gratuit et peut contenir encore une once d’imprévisibilité et d’insouciance (tu ne vivras pas une histoire d’amour en rentrant dans une salle de bal, mais en téléchargeant l’application qui t’y donneras accès). Pour que ce soit possible, il doit rendre les citoyens dépendants de gadgets technologiques parasitaires que l’industrie du divertissement a rendus artificiellement indispensables, dont la production et le contrôle de l’usage leur échappe, et qui prennent en charge des domaines de leur vie dont la liste ne semble pas avoir de fin.

J’ai annulé ma participation à des concerts aux mois d’août et de septembre pour marquer mon refus du passe « sanitaire » (1). A présent, j’ai pris le parti de m’y soumettre, tout simplement car je ne me sens pas la force de supporter l’isolement social et le sacrifice professionnel que cela implique. Je suis heureux de jouer de la musique et j’en ai besoin. Mais j’ai profondément honte de vivre dans une société qui prend ce type de mesures, et j’aurai honte de jouer dans des salles où des citoyens de seconde zone n’auront pas été admis. Je laisse à ceux qui verront immanquablement dans ces mots de l’égoïsme ou de l’indifférence à la souffrance des malades, le libre usage de leur sagacité.

Vincent Périer

(1). A l’intention de ceux dont les facultés de discernement auraient été malencontreusement influencées par l’unanimisme médiatique hystérique, je précise que je parle bien sûr ici de mon refus du passe et non pas du vaccin, contre lequel je n’ai pas d’hostilité de principe, même si je ne juge pas opportun  de pourrir la vie de ceux qui souhaiteraient choisir de s’en passer.

 

 

« Gainsbourg And Jazz« 

par le MN Big Band,

 à commander ici

 

 

 

« Red, Hot & Blue Cole »

par  le Trinkle Jazz Ensemble

 à commander ici 

 

 

 

Consultez tous les concerts du mois dans la rubrique « agenda« .  

Découvrez les nouvelles musiques publiées sur https://soundcloud.com/vincent-perier

 Et toutes les videos ici !

Pour suivre sur Bandcamp :